Nouvelles

Un Aperçu du nouvel outil de notre groupe de travail sur l’éducation

« Les statistiques au sujet de la violence genrée sur les campus et dans la société sont restées stables au cours des 30 dernières années. Il est donc évident que les mesures actuelles ne fonctionnent pas. Nous devons agir de manière durable, planifiée et à long terme (les changements s’opèrent sur des périodes de 10 à 20 ans) tout en disposant du soutien financier nécessaire. Nous devons faire les choses différemment, parce que ce que nous avons essayé par le passé n’a pas fonctionné. »

– Responsable de l’éducation en matière de violence genrée (tel que cité dans le nouvel outil de notre groupe de travail sur l’éducation.

Au cours des deux dernières années, notre groupe de travail sur l’éducation a mené des recherches et a colligé une multitude de ressources, de témoignages et de pratiques prometteuses pour créer un outil qui vise à renforcer les compétences et les capacités des campus en matière de prévention et d’éducation face la violence fondée sur le genre. C’est avec beaucoup de fébrilité que nous vous présentons un aperçu du nouvel outil de notre groupe de travail sur l’éducation. Celui-ci s’intitule « Trousse d’outils en matière d’éducation et de formation : Prévenir et contrer la violence fondée sur le genre au sein des établissements d’enseignement postsecondaire ». Continuez votre lecture ci-dessous pour en savoir plus.

Au départ, alors que nous nous demandions quoi inclure dans ce nouvel outil, nous avons rapidement pu identifier plusieurs domaines clés en matière de prévention et d’éducation face à la violence fondée sur le genre. En nous appuyant sur le rapport fondateur du Courage d’agir (Khan et al., 2019), nous avons tenté de répondre à certaines des recommandations ayant émané des séances d’éducation et d’apprentissage menées en amont du rapport. Sachant qu’il existe très peu de littérature scientifique en contexte canadien sur le sujet – et que la recherche existante se concentre sur le vécu des femmes blanches, cisgenres, valides et hétérosexuelles – nous avons fait appel à la sagesse de ceux et celles qui font de la prévention et de l’éducation concernant la violence genrée leur pain quotidien. Ce faisant, nous avons également – bien entendu – suscité nos propres connaissances et notre propre expérience. Nous aurions aimé avoir cet outil entre les mains alors que nous commencions à œuvrer dans ce domaine. C’est avec beaucoup d’humilité et d’honnêteté que nous avons bâti cet outil à partir de nos histoires – celles de nos bons coups comme celles de nos échecs – tout en gardant en tête que nous n’avons pas réponse à toutes les questions qui subsistent.

À qui s’adresse la trousse d’outils ?

Les outils qui composent la trousse ont été élaborés en ayant en tête les personnes chargées de mettre en œuvre les activités de sensibilisation et d’éducation face à la violence genrée sur les campus. Celles-ci ont souvent une capacité d’action limitée, parce qu’elles sont déjà surchargées par la multitude de programmes et d’activités menées sur les campus. De plus, les personnes responsables des mesures de prévention et d’éducation au sein des campus des établissements d’enseignement postsecondaire canadiens doivent bien souvent combiner ces tâches à celles associées au soutien des personnes victimes et survivantes. Nous avons fait de notre mieux pour rendre les outils proposés utiles et concrets afin qu’ils puissent soutenir le travail réalisé sur les campus et correspondre aux besoins spécifiques qui en émanent.

L’objectif de la trousse d’outils est d’aider les personnes chargées de mettre en œuvre les mesures de sensibilisation et d’éducation face à la violence genrée à développer leurs compétences et leur capacité à faire preuve de réactivité et de proactivité dans leur rôle au sein de leur établissement d’enseignement postsecondaire. La trousse vise donc à renforcer leurs capacités ! Nous savons toutefois que notre travail en est un d’apprentissage et de désapprentissage continu et qu’il faudra plusieurs années avant de pouvoir constater des changements concrets au sein de nos établissements d’enseignement supérieur. Malgré cela, nous agissons avec la certitude que le changement est possible !

À quoi s’attendre de la trousse d’outils ?

La trousse se compose notamment de ressources, d’articles, de feuilles de travail, de cahiers d’activités et d’exercices de réflexion collectifs ou individuels. Elle peut être utilisée à la manière d’une ressource d’accompagnement, d’une feuille de route ou d’un plan directeur par les personnes chargées de mettre en œuvre les mesures de sensibilisation et d’éducation face à la violence genrée.

Chacun des chapitres qui composent la trousse a reçu l’approbation de spécialistes de partout au pays ainsi que des membres de nos communautés de pratique. En elle-même, la trousse s’appuie sur le travail et l’expérience de personnes qui œuvrent en première ligne ; qui sont survivantes ou qui racontent leur histoire ; qui militent contre la violence en leur nom propre, au sein d’une organisation ou dans des regroupements étudiants ou syndicaux ; qui mènent de front la recherche en milieu collégial ou universitaire ; et bien d’autres encore.

Notre approche se veut multidisciplinaire : elle puise dans des domaines d’études variés tels que l’éducation, les arts créatifs, le féminisme, le féminisme noir, la théorie critique de la race, la santé publique, la psychologie, le travail social, les modes et les structures de connaissances autochtones, les pratiques anti-oppressives, les études culturelles, les politiques publiques et la sociologie. Notre approche est également ancrée dans les 9 principes reconnus comme étant efficaces en matière d’éducation et de sensibilisation pour prévenir la violence fondée sur le genre, tels que décrits dans le rapport du Courage d’agir (Khan et al., 2019).

Nous invitons les personnes qui consulteront la trousse à explorer tous les chapitres, mais à commencer là où ils et elles le désirent. Nous avons intégré à chacun des chapitres des ressources, des bonnes pratiques, des questions et des témoignages qui permettent d’explorer chaque thématique plus en profondeur. Les sujets abordés portent notamment sur l’évaluation, sur la mesure du niveau de préparation institutionnel, sur la planification, sur la création d’un groupe de travail ainsi que sur la formation et l’apprentissage continu. Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu de chacun des chapitres :

  • Chapitre 1 – Retour sur les concepts clés du rapport Le courage d’agir

  • Chapitre 2 – Évaluer et mesurer l’appréciation des activités d’éducation et de prévention de la violence fondée sur le genre

  • Chapitre 3 – Évaluer les besoins en matière d’éducation et de prévention de la violence fondée sur le genre sur les campus

  • Chapitre 4 – Créer et soutenir les groupes de travail sur l’éducation au sein des établissements d’enseignement postsecondaire

  • Chapitre 5 – Élaborer un plan d’action pour la prévention de la violence fondée sur le genre au sein des établissements d’enseignement postsecondaire

  • Chapitre 6 – Un manuel à l’intention des personnes responsables du déploiement des mesures d’éducation et de prévention sur les campus

Avant d’utiliser cette nouvelle trousse d’outils, nous vous encourageons fortement à prendre connaissance du rapport fondateur du Courage d’agir et, tout particulièrement, de la section intitulée « Prévenir la violence fondée sur le sexe par l’éducation » (Khan et al., 2019, p. 86-120). La trousse vous permettra d’adapter certains concepts et approches à la réalité de votre établissement d’enseignement supérieur puisque chaque campus est unique et dispose de ressources (temps, personnel, financement, etc.) et d’un contexte socio-économique qui lui sont propres. Chaque outil qui compose la trousse a donc été conçu de manière évolutive afin de pouvoir être adapté au fil du temps.

Bien évidemment, il y a encore beaucoup de travail à faire. La prévention et l’éducation sur les campus évoluent sans cesse, mais jamais assez rapidement. Nous espérons donc que cette trousse d’outils soit bonifiée, enrichie et améliorée par les générations actuelles et futures. Plusieurs questions nous laissent encore perplexes et nous continuerons à chercher des solutions. D’ici là, il est nécessaire que des changements réels, radicaux, transformateurs et durables se produisent si nous souhaitons mettre un terme à la violence genrée sur les campus. Ces changements ne seront effectifs que si tout le monde y met du sien. Nous espérons que la trousse d’outils sera une source d’inspiration menant à des communautés et à des campus plus sécuritaires et bienveillants.

Ce bref aperçu a-t-il suscité votre intérêt ? Rejoignez-nous le 18 janvier prochain, de 13h00 à 14h00 (HNE) pour assister au webinaire de lancement de la trousse ! Vous pouvez vous inscrire dès maintenant en complétant le formulaire d’inscription.


Le groupe de travail sur l’éducation crée des outils qui visent à renforcer les capacités et les compétences, partage des ressources et documente les meilleures pratiques d’éducation et de prévention face à la violence fondée sur le genre. Le groupe de travail sur l’éducation est l’un des trois groupes de travail du Courage d’agir. Chaque groupe de travail est composé de spécialistes dans leurs domaines respectifs qui œuvrent partout au Canada. Les membres du groupe de travail sur l’éducation comprennent CJ Rowe et Jenn Flood, avec la contribution de Jaye Garcia, Dr. Salina Abji, Farrah Khan et Woo Kim.

_________
Référence suggérée : Groupe de travail sur l’éducation (2021, Décembre). Un aperçu du nouvel outil de notre groupe de travail sur l’éducation. Le courage d’agir. couragetoact.ca/blog/apercu-du-outil-education

Nouvelles connexes