Nouvelles

Commande un Angelot

Le lien entre la consommation d’alcool et la perpétration de la violence sexuelle et bien connu et démontré dans plusieurs études. Une étude menée en Ontario a d’ailleurs révélé qu’environ 50 % des femmes ont rapporté avoir été victimes d’une forme de violence sexuelle lors de la dernière soirée festive dans un bar ou un club à laquelle elles ont participé. En contexte postsecondaire, une enquête menée par Statistique Canada permet de réaliser que plus de 50 % des agressions sexuelles rapportées par les femmes et environ 40 % de celles rapportées par les hommes sont commises dans un restaurant ou un bar situé hors campus.

Le protocole d’accréditation Commande un Angelot, qui a été créé au Québec en 2017, vise précisément à prévenir et contrer la violence sexuelle dans les endroits festifs, où l’on consomme généralement de l’alcool (bars, brasseries, party, boîtes de nuit, festival, etc.). Si l’accréditation était au départ réservée uniquement aux bars à proximité des campus collégiaux et universitaires, celle-ci est maintenant offerte à l’ensemble des bars au Québec – et même au Canada ! L’accréditation compte environ 30 bars accrédités à l’heure actuelle, mais les développements prévus permettent d’anticiper que près de 240 bars s’ajouteront au programme au cours des prochaines années.

Bien qu’il soit inspiré d’initiatives similaires telles que Angels Shots, aux États-Unis et Ask for Angela, au Royaume-Uni, le protocole d’accréditation Commande un Angelot se targue d’agir de manière beaucoup plus encadrante afin d’être en mesure d’avoir un effet direct dans les milieux où il est implanté. Ainsi, le protocole exige que l’ensemble des membres du personnel d’un établissement participant soit formé et soumet chaque personne ainsi formée à un questionnaire permettant de vérifier les connaissances acquises. Il est également demandé aux membres du personnel de remplir systématiquement un formulaire après qu’un Angelot ait été commandé. Ce formulaire permet de faire le suivi statistique des demandes d’aide reçues dans le cadre du programme, mais également de valider la mise en application du protocole. Finalement, nous faisons régulièrement des vérifications de routines selon le principe des clients mystères, et ce, afin de nous assurer que chacun des bars participants déploie le protocole comme prévu.

Depuis son implantation, de nombreuses personnes employées au sein des établissements participants sont fières de nous dire qu’elles sont maintenant en mesure d’identifier la survenue d’incidents impliquant de la violence sexuelle et d’intervenir pour y faire face, et ce, avant même que la personne ciblée n’ait besoin de commander un Angelot. À notre sens, il s’agit-là de la plus importante retombée du programme et d’une preuve concrète de son efficacité et de sa pertinence.

Si vous souhaitez en savoir plus, faire la promotion du programme sur votre campus ou vérifier la possibilité d’accréditer un ou plusieurs bars à proximité de celui-ci, n’hésitez pas à nous contacter au angelot@aseq.com.

__________

Référence suggérée : St-Gelais, Andréanne. (2021). Commande un Angelot – Prévenir et contrer la violence sexuelle là où l’on consomme de l’alcool. Le courage d’agir. www.couragetoact.ca/blog/commande-un-angelot

Nouvelles connexes